Plus de place pour le DD dans les médias

novembre 6, 2006

Depuis le 1er juin 2006, les programmes des télévisions et radios publiques doivent accorder « une attention particulière aux questions relatives à l’environnement et au développement durable » (décret n°2006-645 du 1er juin 2006). Les chaînes concernées sont France 2, France 3, France 4, France 5, Radio-France, Radio-France Internationale et Réseau France Outre-mer.

Jusqu’ici, les cahiers des charges des chaînes du service public prévoyaient des obligations en matière de langue française, sécurité routière, émissions religieuses, histoire, spectacle vivant, etc. mais aucune en matière d’environnement ou de développement durable.

Cet oubli semblait étrange dans la mesure où la protection de l’environnement est déclarée d’intérêt général depuis la loi du 10 juillet 1976 et que le but d’un service public est bien d’assumer de telles missions. De plus, on peut déduire de la Charte de l’environnement que la protection de l’environnement est d’égale importance aux autres missions figurant dans les cahiers des charges des télévisions et radios publiques et que l’audiovisuel public a un devoir d’éducation, de formation et d’information en matière d’environnement.

En intégrant cette disposition aux cahiers des charges des télévisions et radios publiques, la France répond aussi à l’esprit de nombreux textes internationaux insistant sur la nécessité d’améliorer l’accès à l’information sur l’environnement (Déclaration de Rio sur l’environnement et le développement, Convention d’Aarhus, etc.).

Grâce à cette insertion dans les cahiers des charges des chaînes publiques, on peut espérer que les questions d’environnement et de développement durable seront mieux prises en compte dans les programmes audiovisuels. Cependant, l’absence de dispositions contraignantes (volume horaire minimum par exemple) limite l’impact de ce décret. Il reste aussi à savoir comment sera mesurée cette « attention particulière » par le CSA.

Mathieu Jahnich.

Consultant-chercheur

J’aide les entreprises à relever les défis de la transition écologique grâce à une communication plus responsable.

EN SAVOIR PLUS SUR MOI

Inscription newsletter.

Vous recevrez régulièrement (pas plus d’une fois par mois) mes dernières actualités et publications.

INSCRIPTION NEWSLETTER

Formez-vous.

Master Class Communication responsable 

Formations à la communication responsable conçues et animées avec Thierry Libaert. Des séances courtes, 100% à distance, qui donnent l’envie et les moyens d’agir. Satisfaction globale des participant·es : 8,3/10.

DÉCOUVREZ LE PROGRAMME

Greenwashing  

Une formation exclusive en vidéo à la demande sur la plateforme Uplawder pour approfondir le sujet, améliorer vos pratiques de communication et réduire les risques d’accusation de greenwashing.

DÉCOUVREZ L’OFFRE COMPLETE

Marketing et communication plus responsables

3 jours de formation en présentiel à Sciences Po, pour mieux comprendre le rôle du marketing et de la communication en faveur de la transition écologique et actionner des leviers d’amélioration pertinents.

DÉCOUVREZ LE PROGRAMME

Communication RSE, com responsable et réputation

Cette formation de 2 jours en visioconférence vous permettra de comprendre les enjeux et objectifs de la RSE et d’acquérir une méthodologie pour mettre en place une communication RSE responsable et la valoriser.

DÉCOUVREZ LE PROGRAMME

Communication responsable

Une formation de 14 heures organisée par La Fabrique des possibles et financée par l’AFDAS, en visioconférence, pour comprendre les enjeux, se positionner dans le panorama des acteurs engagés, identifier et mettre en œuvre les leviers d’action.

DÉCOUVREZ LE PROGRAMME

Communiquer sur sa démarche RSE/RSO de façon efficace et responsable

Une formation d’un jour et demi (10 h) pour identifier les leviers d’actions vers une communication plus responsable et maîtriser les différentes facettes de communication des engagements RSE d’une organisation, en interne et en externe.

DÉCOUVREZ LE PROGRAMME

Les derniers articles