La communication politique verte

La communication politique verte

4 octobre 2019 0 Par Mathieu JAHNICH

“L’environnement est aujourd’hui une figure imposée de la communication politique. Mais comment réaliser des triples axels crédibles sur une banquise de confiance politique en train de fondre ? Les réponses d’un expert, Mathieu Jahnich”.

Voici quelques extraits de la chronique de Bruno Walter, à lire dans le n°117 de la lettre ComPol, le média expert de la communication politique.

“L’environnement est devenue une figure imposée comme, il y a vingt ans, la proximité. Avec exactement la même problématique en terme de communication : Comment se différencier dès lors que chacun adopte, de gré ou de force, les mêmes discours ? Et surtout, comment apparaître sincère […] ?”

“Deux questions auxquelles a été confronté le monde économique. Pour Mathieu Jahnich, expert en communication environnementale, la principale différence entre les entreprises et les politiques est que ceux-ci, en période électorale, ne vendent pas des produits mais des promesses. La crédibilité de ces promesses est une première clef. « Il y a bientôt vingt ans, les entreprises se sont lancées dans un immense greenwashing et comme derrière, la réalité était parfois loin de leurs promesses, elles ont perdu toute crédibilité, entre 2007 et 2010, sur la sincérité de leurs engagements. Plus personne ne les croyaient », rappelle-t-il.”

“Et dès lors que tout les candidats afficheront leur conversion, il faudra bien se distinguer. Comme les marques qui en rajoutent, observe Mathieu Jahnich : le lait n’est plus seulement “ bio ”, il est “ bio engagé ” ; ou “ bon pour l’environnement depuis 20 ans ”… Le marketing d’entreprise ajoute désormais des qualificatifs distinctifs. Mathieu Jahnich conseille simplement aux candidats d’être le plus précis possible sur leurs projets, d’annoncer des échéances réalisables, de ne pas hésiter à « aborder des terrains que l’on n’a pas encore exploré en expliquant comment on va le faire. »

“Pour gagner en crédibilité, poursuit-il, il est important de s’appuyer sur des acteurs légitimes sur la thématique. « Il faut annoncer avec quel partenaire on compte mener sa politique de développement durable », indique Mathieu Jahnich.”

Lire la chronique « Communication verte : comment imposer sa crédibilité ? » au format PDF.